Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Medieval 's Blog
Avatar
RSS Medieval
1.0000

Views 74049 times
+24.20
Published by Medieval on 13-01-30 at 09:06 pm   -   Category : Présentations de séries  -   Seen: 8928 times
Ripper Street


 [x]


Fiche technique :

- Genre : Série policière en costumes.
- Créateur : Richard Warlow
- Diffuseurs : BBC One - BBC America.
- Nombre de saisons : Une saison, mais elle renouvelée pour une deuxième en 2014 (Source).
- Nombre d’épisodes : 8.
- Durée : 58 minutes.

Synopsis :

En 1889, dans le quartier populaire de Whitechapel à Londres, la population reste traumatisée et fascinée par les meurtres commis par Jack l'Éventreur. L'équipe de policiers qui a traqué le tueur se retrouve 6 mois plus tard face à une nouvelle victime présentant de nombreux points communs avec celles de Jack. Est-il de retour ou est-ce une morbide imitation ?


Les personnages principaux :

Detective Inspector Edmund Reid (Matthew Macfadyen) => Le DI aux bonne manières
 [x]


Captain Homer Jackson (Adam Rothenberg) => Le chirurgien américain passé par Pinkerton
 [x]


Detective Sergeant Bennet Drake (Jerome Flynn) => Le sergent bourru, mais fidèle à son DI
 [x]


Emily Reid (Amanda Hale) => L'épouse du DI
 [x]


Long Susan (Myanna Buring) => La Madame Claude de la série
 [x]


Rose (Charlene McKenna) => La pute au grand coeur
 [x]


La cote de la CoT :

Une grande cote d'amour pour cette série en costumes qui mêle habilement la reconstitution historique avec une certaine modernité de ton. Ripper Street, c'est le dialogue de l'ancien et du moderne, de l'Angleterre et des Etats-Unis, de l'église et du bordel.


Trailer VO de la BBC America


Compléments :

Pour les fans de BD, Le réseau bombyce de Cecil & Corbeyran, développe une intrigue et une atmosphère proches
 [x]


Le Monde des séries : article de Pierre Sérisier


Captain Homer Jackson : "And that, Reid, is the human barrier to progress."
.